La salle des fêtes de Vienne était pleine hier soir pour la présentation de nos premières propositions afin de faire entrer notre ville dans une nouvelle ère. Merci à tous ceux qui étaient présents.

L’ambiance était chaude et cela n’avait rien à voir avec les températures aoûtiennes de ce mois de septembre. Autour de notre tête de liste Erwann BINET, vous avez été nombreux à prendre la parole pour faire part de vos ambitions pour Vienne et réagir à nos propositions.

Notre projet se décline selon 3 axes forts :
– la transition écologique ;
– la démocratie participative ;
– la solidarité.

Transports en commun gratuits pour tous, limitation du trafic de transit des poids-lourds en centre-ville, développement des bornes de recharge électrique : les premières propositions présentées témoignent de la priorité donnée à l’écologie et à une révolution des mobilités. Des points de compostage collectifs seront installés dans chaque quartier. Les cours d’école seront végétalisées. Des terres  maraîchères seront également directement gérées par la municipalité pour fournir les cantines scolaires en produits bios et locaux.

Deuxième priorité, la démocratie participative. Les groupes de travail réunis depuis plus d’un an pour participer à la construction du projet déplorent le manque de place laissée aux citoyens dans le fonctionnement actuel de la municipalité. C’est pourquoi, nous proposons de libérer la parole des habitants en créant partout des conseils de quartier et un conseil des seniors. Un nouvel événement tant citoyen que culturel donnera durant une semaine les clés de l’action publique et de la programmation culturelle aux jeunes Viennois entre 15 et 25 ans dans le cadre d’un festival annuel « Les jeunes prennent le pouvoir ». Un budget participatif et une plateforme numérique seront notamment mis en place pour que chaque citoyen propose ses idées et qu’elles se concrétisent. De même, des citoyens seront chargés d’évaluer l’action municipale tout au long du mandat pour s’assurer du respect des engagements pris durant la campagne.

Troisième axe du projet, la solidarité. Alors que 10 à 30 % des citoyens pouvant bénéficier d’une prestation sociale ne font pas valoir leurs droits à cause de nombreux obstacles, nous garantirons un accès égal et total pour chaque habitant à l’ensemble de ses droits, notamment en refondant l’accompagnement fourni par le CCAS. Une démarche inclusive globale sera également engagée en faveur des personnes en situation de handicap concernant l’école, les activités périscolaires, le logement, l’emploi, l’accessibilité… Un plan de lutte contre les discriminations sera mis en place et un congé spécial sera créé pour les agents municipaux responsables associatifs.

Si plus d’une vingtaine de premières mesures ont ainsi été présentées, l’ensemble du projet sera dévoilé dans les prochains mois après avoir été enrichi par les échanges qui auront lieu lors des réunions publiques dans chaque quartier (l’onglet agenda).