Le festival « la jeunesse prend le pouvoir » permettra chaque année de mettre toute la ville au rythme des jeunes de 15 à 25 ans. Durant ce festival, ils décideront de la programmation culturelle. Ils investiront également  les lieux de décision (Mairie, Agglomération…) pour réfléchir et proposer des idées et des projets. Ils pourront également initier des conférences, inviter des personnalités…

Le regard de la société vis-à-vis de la jeunesse est tiraillée entre la tentation d’en faire un modèle obligé (le jeunisme) et une forme de défiance et de mépris. Les jeunes eux-même semblent parfois désillusionnée sur leur avenir bien que combattants. Nous l’avons vu lors des mouvements lycéens pour le climat. Seuls 25 % des 18-25 ans ont la conviction que leur vie sera meilleure que celle de leurs parents. Ils sont 45 % à imaginer qu’elle sera pire, 29 % qu’elle sera semblable. Quant à la vie de leurs propres enfants, 43 % pensent qu’elle sera encore pire que la leur. Près des trois quarts (70 %) d’entre eux ont le sentiment que la société française ne leur donne pas les moyens de montrer ce dont ils sont capables (enquête «Génération Quoi» sur 210 000 jeunes HESS 2014)

L’événement permettra aux 15 25 ans de s’exprimer sous toutes les formes culturelles et citoyennes, en respectant leur liberté de décision et leur créativité. Les initiatives seront initiées par les jeunes et les opérations dirigées par eux-mêmes. Les structures et associations se mettront à leur service durant le temps de préparation de l’événement (Conservatoire de musique et de danse, MJC, librairies, théâtre de Vienne, centres sociaux, locomysic, établissements scolaires…).

Nos objectifs:

  • Mettre sous la lumière les « cultures adolescentes » qui ouvrent de nouveaux champs culturels (youtubeurs, jeux vidéo, cultures urbaines etc.)
  • Créer un événement intergénérationnel
  • Donner la parole à la réflexion et aux aspirations des jeunes Viennois, les mettre en situation de décideurs.

Ce ne sera pas un festival de jeunes pour les jeunes. Il aura vocation à être partagé par tous. Il s’emparera des champs culturels mais aussi intellectuels et citoyens; un festival unique en France !